Qu’est-ce qu’un bon maître d’arts martiaux ?

Vous pouvez voir la vidéo ici :

Transcription de la vidéo :

Premièrement : Qu’est-ce qu’un Maître ?

Il y a au moins 2 sens pour le mot Maître : un Maître est une personne qui excelle dans un domaine et on lui en reconnait la valeur. On dit qu’il maîtrise son domaine. Mais est aussi Maître celui qui enseigne et transmet les savoirs qu’il a lui-même acquis au cours de sa vie. Cela ne veut pas forcément dire qu’il maitrise parfaitement ce qu’il enseigne : En conséquence il maîtrise son domaine plus ou moins bien. Que le Maître soit reconnu comme tel ou non, pour être un bon maître, c’est la démarche pédagogique qui est très importante car c’est selon les résultats de sa méthodologie que nous distinguerons le bon Maître du mauvais Maître. Celui qui maîtrise le mieux un mouvement n’est pas forcément celui qui l’explique le mieux. Bien maitriser un mouvement n’implique pas de pouvoir bien l’expliquer. J’ai moi-même été perturbé lors de mes premiers cours par la difficulté de transmettre ma maitrise à autrui. Le problème était le suivant : je n’avais jamais intellectualisé le mouvement que je pratiquais pourtant depuis des années. Ce qui m’était devenue naturelle, ce que j’avais incorporé par la pratique de nombreuses répétitions, j’étais incapable de l’apprendre à autrui. Prenons une citation de Nietzsche pour comprendre : dans le GS Livre V, §355 il dit : « tout  ce qu’il [l’homme] croit connaitre, l’habituel, est ce qu’il a le plus de mal à reconnaitre comme problème. Il pense le sujet acquis, et se repose dessus. […] Une réelle connaissance […] est difficile puisque l’effort n’est pas fait de l’interroger avec tout l’éloignement possible qu’il faudrait. ». Ainsi c’est en essayant d’expliquer le mouvement à autrui que j’ai compris n’avoir jamais réellement réfléchit au mouvement auparavant. Autrui étant étranger à moi-même, son rapport m’a permis de saisir que je n’avais pas entièrement acquis ce que je croyais avoir acquis. J’ai par la suite travaillé pendant des années et développé ma méthodologie au contact de mes élèves afin de les accompagner au mieux !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le secret de la respiration avec Demon Slayer

Prenons un mouvement basique pour voir ce qu’est un bon Maître d’arts martiaux : le hook (coup de pied retourné)

Là où l’élève ne verra qu’un mouvement unique, le Maître sait décomposer le mouvement en une série d’étapes qui permettent sa bonne réalisation ! Le bon Maître saura en décomposer chaque étape pour son élève. Ainsi le Hook débute par une bonne garde, qui permet un bon équilibre du corps ! Ensuite on ramène la jambe avant vers la jambe arrière. Puis on lève le genou de la jambe arrière et on pivote dans le sens où on a levé ce genou (par exemple si c’est la jambe gauche, on tourne vers la gauche, pour la jambe droite, on tourne vers la droite). Ensuite on regarde la cible à frapper, et on déclenche le coup de pied vers cette cible !

Il est important de garder la tête ainsi que le buste droit et de fixer la cible pour la bonne réalisation du mouvement. Le bon Maître aura aussi fait renforcer son corps à l’élève au préalable afin d’éviter le plus possible la blessure !

Le bon maître est ainsi celui qui maîtrise son mouvement physiquement et intellectuellement. Il aura prévus un plan d’attaque pour l’élève afin de l’aider à accomplir le mouvement parfaitement.

Pour nous joindre :

    Partagez votre passion du tricks avec vos amis ! Soutenez ici : https://fr.tipeee.com/devenir-trickseur